La Guerre en Syrie

Dans: Nos articles

La guerre a connu de nombreux rebondissements durant ces longues années. Certaines dates ont été importantes, comme la libération d’Alep qui était un point stratégique important grâce à son passé de capitale économique de la Syrie. Connue notamment pour ses fabriques de savon plurimillénaires et ses fabriques de tissu, le temps est maintenant à la reconstruction.

La Syrie connait début 2011 une révolte qui dégénère rapidement en guerre avec la prise d’une grande partie de la Syrie par Daech et par Al-Nostra. Cette guerre a eu de graves conséquences pour la population syrienne. Outre les centaines de milliers de morts, des millions de personnes ont été déportées. Des villages et même de grandes villes comme Alep ou Homs ont été en grande partie détruites. L’économie du pays tourne au ralenti depuis bientôt 8 ans, le coût de la vie a donc considérablement augmenté.

Les raisons de ce conflit peuvent être multiples et en même temps insaisissables. Certains y voient des intérêts économiques, d’autres des intérêts géopolitiques et mêmes des raisons politiques internes. En allant sur le terrain, une chose est sûre : les choses ne sont pas noires ou blanches mais parfois beaucoup plus complexes que ce que nous pouvons imaginer de loin.

La guerre a connu de nombreux rebondissements durant ces longues années. Certaines dates ont été importantes, comme la libération d’Alep qui était un point stratégique important grâce à son passé de capitale économique de la Syrie. Connue notamment pour ses fabriques de savon plurimillénaires et ses fabriques de tissu, le temps est maintenant à la reconstruction.

Outre les importantes pertes humaines qu’engendre une guerre, il y a des conséquences parfois invisibles qui sont bien plus graves. Des familles déchirées, séparées par l’exode, des amitiés brisées, des maisons détruites, des emplois perdus, une grande précarité, et la liste ne s’arrête pas là. Toutes les communautés chrétiennes ou musulmanes ont été touchées au cœur et l’harmonie qui régnait autrefois est fragilisée.

Depuis la libération d’Alep, la situation en Syrie s’est tout de même améliorée. De grandes parties de territoires ont été libérées et l’heure de la reconstruction est venue. L’économie doit repartir petit à petit, mais les dégâts ont été si importants que cela prendra plusieurs années.

Les communautés chrétiennes notamment ont été très fragilisées par la guerre et de nombreuses familles sont parties. Celles qui sont restées ont souvent besoin de soutien pour ne pas se sentir abandonnées et pour garder espoir.

C’est ainsi que, brisée par le conflit, la Syrie doit retrouver son peuple, ses familles, renforcer ses origines, protéger ses richesses, et reconstruire ses villes. Encore fragile, ce pays a un long chemin de reconstruction devant lui, rien ne sera comme avant mais un avenir meilleur attend ce peuple. Restons proche d’eux, aidons-les à notre manière, à notre mesure. 

Commentaires

Laissez votre commentaire